France
URL courte
15374
S'abonner

La police recherche des individus qui s’en sont pris violemment le 29 juillet à deux amis dans le train en gare de Carcassonne alors que ceux-ci rentraient de leurs vacances dans l’Aude. La cause: ils ont demandé à l’un des agresseurs d’arrêter de fumer dans le train. Sérieusement blessés, ils ont été hospitalisés. Leurs vies ne sont pas en danger.

Deux amis toulousains, âgés de 19 et 21 ans, ont été violemment agressés mercredi 29 juillet par six individus dans un train en gare SNCF de Carcassonne, en rentrant de leurs vacances passées à Port-Leucate (Aude), rapporte L’Indépendant.

Les faits se sont déroulés après que les deux amis ont fait une remarque à l'un des deux jeunes âgés de 18 et 20 ans qui avait commencé à fumer dans le train. Celui-ci leur a fait part de son énervement et ils ont alors tenté de chercher un contrôleur, en vain. Toujours en colère, le fumeur faisait des allers-retours dans le train et les menaçait de faire venir ses amis qui attendaient en gare SNCF de Carcassonne.

Ainsi, lors d'un bref arrêt, quatre jeunes individus sont montés dans le train pour prendre violemment à partie les deux amis toulousains.

«Ils se sont mis à plusieurs pour nous frapper à coups de poing. Pour ma part, j’ai perdu connaissance et mon pote a été blessé par un coup de couteau à la main…», confie au journal l’un des deux jeunes.

Une plainte déposée

Les agresseurs ont pris la fuite avant que le train ne reparte, et c'est finalement en gare de Castelnaudary que les deux victimes ont été prises en charge par les pompiers avant d’être hospitalisées. Ainsi, l'un des amis souffre de plusieurs fractures au visage, d’une blessure profonde à l'arcade sourcilière et de plusieurs hématomes alors que l’autre d'une fracture du nez et d'une blessure au couteau à la main.

Deux jours après l’agression ils ont déposé plainte au commissariat de Toulouse pour «violence en réunion, avec l'usage d'une arme». Le dossier a été soumis vendredi 7 août à Carcassonne. Les enquêteurs envisagent de recourir aux images de vidéoprotection de la gare et de la ville pour établir l’identité des agresseurs.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Tags:
agression, SNCF, Carcassonne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook