France
URL courte
262082
S'abonner

Lors d’une intervention pour tapage nocturne en Loire-Atlantique, trois gendarmes ont été victimes d’agression de la part de fêtards. Les agents des forces de l’ordre ont été menacés de mort et blessés.

Une fête à la Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) s’est terminée dans la nuit du 7 au 8 août par une garde à vue, relate Ouest-France.

Les gendarmes des pelotons de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie (PSIG) sont intervenus pour tapage nocturne vers 2h50. Ils se sont rendus dans un appartement où ses occupants faisaient la fête bruyamment. Les forces de l’ordre ont été accueillies par des menaces de mort et des insultes de la part du groupe de personnes se trouvant sur le balcon.

Par la suite, deux fêtards sont descendus en bas de l’immeuble, torse nu, «bien décidés à en découdre avec les militaires», précise le quotidien. Les gendarmes ont alors procédé à leur interpellation, «non sans difficulté». Une femme les a rejoints en insultant et frappant les gendarmes. Ces derniers ont été ensuite attaqués par un jet de bouteille.

«Violence sur agents de la force publique»

Deux des trois gendarmes ont présenté une ITT d’un et deux jours suite aux blessures. 

Les trois personnes ayant agressé les agents ont été placées en garde à vue. Ils sont accusés de «violence sur agents de la force publique, outrage aggravé, rébellion et menaces de mort». Ils seront convoqués le 23 juin 2021 pour une reconnaissance préalable de culpabilité.

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Le Premier ministre arménien réagit à la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Loire-Atlantique, forces de l'ordre, agression, fête, gendarmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook