France
URL courte
7413
S'abonner

Des manifestants se sont rassemblés à Paris pour protester contre la classe politique libanaise et exiger des réformes. À Beyrouth, des mouvements de bien plus grande ampleur se poursuivent.

Quelques dizaines de personnes ont manifesté à Paris pour demander des changements politiques au Liban, rapporte Le Figaro. 

Les manifestants se sont d'abord rassemblés devant l’ambassade du Liban, avant de se déplacer vers la place du Trocadéro.

Des slogans exigeant le départ des dirigeants libanais actuels, y compris du Président Michel Aoun ont été scandés. Une banderole a également été déployée réclamant la démission de l’ambassadeur libanais en France, Rami Adwan, accusé de représenter «le système politique criminel».

La manifestation s’est déroulée dans le calme, même si les tensions entre communautés religieuses étaient palpables, rapporte France Bleu.

Manifestation à Beyrouth 

Dans la capitale libanaise, des accrochages ont de nouveau eu lieu entre forces de l’ordre et protestataires, au lendemain de la manifestation antigouvernementale qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes et fait 230 blessés, selon la Croix-Rouge.

Ce 9 août, les manifestants ont réussi à forcer les portes du ministère du Travail et du ministère des Affaires des réfugiés, rapporte l'agence d'information nationale.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
Michel Aoun, Liban, place du Trocadéro à Paris, Paris, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook