France
URL courte
8554
S'abonner

Depuis plusieurs mois, un quartier calme de Rouen est devenu un point de trafic de drogue, affectant la santé d’une retraitée. Selon elle, toutes les 10 minutes, des émanations de crack provenant de chez ses voisins pénètrent dans son appartement.

Une femme de 69 ans à la retraite qui habite dans le quartier de Saint-Sever, à Rouen, souffre depuis plusieurs mois des fumées de crack provenant de chez ses voisins qui atteignent son appartement par les voies d'aération, rapporte France Bleu.

«Je suis en train de me faire empoisonner chez moi. Depuis quelques temps ma vie est un cauchemar», confie-t-elle au média.

Elle habite depuis 21 ans près du commissariat de police de Saint-Sever, rive gauche, un quartier tranquille devenu un point de divers trafics de drogue, notamment de crack.

«La fumée arrive par vague à peu près toutes les 10 minutes», explique-t-elle. Et d’ajouter: «J'ai été obligé de bloquer l'air qui vient par des chiffons. Puis, je suis obligé d'ouvrir, de fermer les fenêtres en fonction de l'endroit où cela arrive».

Sa santé impactée

Les émanations ont déjà des répercussions sur sa santé car elle souffre d'un déficit immunitaire.

«J'ai les yeux, le nez et la gorge qui me brûlent, j'ai mon cœur qui s'emballe, ma tension monte. Puis j'ai la bouche sèche, j'arrête pas de boire en permanence» et «un problème avec la thyroïde», raconte-t-elle.

La retraitée a contacté le bailleur à plusieurs reprises, mais le problème n’est toujours pas résolu.

«J'écris en ce moment une lettre au préfet pour que l'on fasse quelque chose», poursuit-elle. Enfin, elle n’exclut pas de déménager.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
trafic de drogue, Rouen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook