France
URL courte
301081
S'abonner

À Brest, un étudiant de 24 ans a vécu une nuit d’enfer le 10 août quand il a été ligoté et séquestré par deux jeunes algériens, des camarades de fac, qui l’ont forcé à donner ses identifiants bancaires. Avant de le libérer, ils ont pu lui extorquer 1.300 euros.

Une histoire de dette a dégénéré le 10 août à Brest après qu’un étudiant est tombé dans un piège au domicile d’un camarade, raconte Le Télégramme.

Menacé avec un couteau sous la gorge

La victime, d’origine algérienne, a été invitée par un de ses créanciers à se rendre à son domicile pour régler sa dette.

Sur les lieux, l’étudiant a été menacé avec un couteau sous la gorge par un autre avant d'être ligoté sur une chaise. Il a reçu des petits coups de lame sur les doigts infligés pour le forcer à divulguer ses identifiants bancaires, relate le média.

Ils demandent davantage d’argent

La victime leur a versé un premier virement de 500 euros, mais cela ne leur a pas suffi.

L’étudiant à qui la somme était due s’est rendu au domicile de la victime, pour récupérer sa carte dont il connaisait le code. Il a versé encore 800 euros au total sur son compte. Ensuite, les agresseurs, également d’origine algérienne, ont relâché le jeune homme et l’ont menacé de mort s’il prévenait la police.

Toutefois, la victime l’a fait, ce qui a conduit à l’interpellation d’un de ses agresseurs. Son complice est toujours recherché.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
règlement de comptes, Brest (France), Algériens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook