France
URL courte
7233
S'abonner

Un félin, identifié comme un serval, a été aperçu à plusieurs reprises dans l’Oise depuis la mi-juillet. Il a failli être capturé lundi mais a finalement réussi à prendre la fuite.

À la mi-juillet, un homme a appelé le commissariat de Creil (Oise) pour signaler la présence d’un guépard. Contre toute attente, les policiers ont en effet trouvé un félin à l’endroit désigné mais ont décidé de ne pas le poursuivre à la nuit tombante. L’animal a été de nouveau aperçu et filmé le 28 juillet à Thiverny, une commune voisine, raconte Le Parisien.


Dans les commentaires, les utilisateurs donnent différentes hypothèses sur l’espèce à laquelle appartient la bête, allant de l’ocelot ou lynx à un chat de race Savannah, issue d'un croisement entre un chat domestique et un serval.

Imprenable

Toutefois il s’agit en fait d’un serval, originaire d'Afrique et relativement facile à domestiquer. Le collier sur son cou en atteste, note le quotidien. L’animal, en outre, ne s’est pas montré farouche face à ceux qui l'ont approché.

Le 10 août, le commandant de la brigade de Chantilly était à deux doigts de mettre la main sur l'animal dans la commune de Gouvieux. Répondant à un signalement, une patrouille à cheval est allée inspecter les lieux. Après plusieurs heures de recherches, les militaires ont aperçu le félin et sont intervenus, accompagnés d'un vétérinaire et de sapeurs-pompiers équipés d'un fusil hypodermique.

Touché avec un somnifère, le serval s’est toutefois enfui car le produit met cinq à dix minutes à agir, et en a profité pour s'enfuir et disparaître dans les buissons.

À qui appartient-il?

Aucune plainte ou signalement n'a été déposé suite à la publication sur les réseaux sociaux. Cependant, plusieurs personnes ont assuré qu'une femme se présentant comme sa propriétaire se serait rendue à Thiverny.

«Posséder ce type de félin n'est pas illégal, encore faut-il avoir la formation et les autorisations nécessaires», explique au Parisien Sylvain Cretel, chef de service adjoint de l'Office français de la biodiversité dans l'Oise. Selon lui, ce félin, devenu à la mode et coûtant entre 8.000 et 10.000 euros, ne représente pas un risque pour l'homme. «Il est plutôt craintif et va avoir tendance à fuir l'humain mais c'est un carnivore qui peut occasionner des dégâts dans les basses-cours.»

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
animaux, Oise, félins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook