France
URL courte
15436
S'abonner

Le tribunal de Libourne en Gironde a condamné un homme de 26 ans pour l'agression, dans la nuit du 4 au 4 août, du maire du village de Saint-Philippe d'Aiguille, annonce l’AFP.

Un homme de 26 ans a été condamné vendredi 14 août à de la prison ferme par le tribunal de Libourne pour l'agression du maire du village de Saint-Philippe d'Aiguille, en Gironde, dans la nuit du 4 au 5 août, a annoncé l’agence France-Presse (AFP).

L'homme interpellé le 12 août écope de 12 mois de prison dont 6 ferme pour violence aggravée avec interruption totale de travail supérieure à 8 jours. Le tribunal a pris en compte les circonstances aggravantes – l’état d'ivresse manifeste, et la qualité de personne dépositaire de l'autorité publique de la victime, précise l’agence.

L'agresseur a également été condamné à 4.000 euros de dommages et intérêts au maire, au titre des préjudices physique et moral. Il s'est aussi vu interdire de se rendre à Saint-Philippe d'Aiguille, et d’entrer en contact avec le maire.

La vice-procureur Sylvie Guedes avait requis 18 mois de prison dont cinq assortis d'un sursis, mais avait requis un mandat de dépôt.

Le prévenu, membre de la communauté de gens du voyage, s'était présenté de lui-même à la gendarmerie le 12 août, huit jours après les faits, après une première interpellation d'un mineur. La garde à vue du mineur a été levée depuis, selon l’AFP.

Agression contre le maire

Philippe Bécheau, 58 ans, maire de Saint-Philippe-d’Aiguille, a été violemment agressé dans la nuit du 4 au 5 août après avoir demandé à un groupe d’individus se trouvant sur la place du village de baisser le volume de leur musique. Avant de formuler cette demande, il s’était présenté comme maire.

Sentant la situation mal tourner face à des gens alcoolisés, il est parti mais a chuté. L’un des individus l’a attaqué en «le rouant de coups», selon le député LREM de Gironde Florent Boudié. Le maire a dû être hospitalisé.

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex, avaient condamné l'agression de M.Bécheau.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
France, agression, maire, Gironde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook