France
URL courte
10946
S'abonner

Dans la nuit du 14 au 15 août, des policiers ont été attaqués par une quarantaine d’individus dans la cité des musiciens, aux Mureaux, en région parisienne, rapporte Actu17. Visés par des tirs de mortier, les fonctionnaires ont répondu avec des lacrymogènes et des tirs de LBD. Personne n’a été interpellé.

Une quarantaine d’agresseurs ont tendu un piège à des policiers des Mureaux (Yvelines) vers minuit dans la nuit de vendredi à samedi, relate le portail Actu17.

Violences urbaines

Vers 23h50, une patrouille du commissariat des Mureaux a été la cible de tirs de mortier près de la cité des musiciens.

Peu après, un véhicule de la Brigade anticriminalité (BAC) à proximité a été lui aussi victime de tirs de mortier.

Après ces deux agressions, des renforts son arrivés. Les forces de l’ordre ont fait face à une quarantaine d’individus qui se déplaçaient en groupes très mobiles pour viser les forces de l’ordre, précise une source policière.

Les policiers ont fait usage d’environ 40 grenades lacrymogènes ainsi que de leurs lanceurs de balles de défense (LBD) une quinzaine de fois.

Aucun interpellé ni blessé

Les nombreux agresseurs ont finalement pris la fuite. Aucun d’entre eux n’a été interpellé.

Deux véhicules de police ont été endommagés mais aucun blessé n’est à déplorer. Des violences urbaines ont alors éclaté durant près de deux heures.

Une enquête a été ouverte.

Lire aussi:

Ces endroits en France où le port du masque reste obligatoire
Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
La recherche sur les origines du Covid-19 devrait se porter vers les USA, selon un expert chinois
Tags:
tir au mortier, LBD (lanceur de balles de défense), grenades lacrymogènes, gaz lacrymogènes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook