France
URL courte
13255
S'abonner

2,5 kilogrammes de cocaïne ayant été découverts dans sa valise, un maire (PSG) de Guyane a été interpellé le 16 août à l’aéroport d’Orly. Niant que la drogue lui appartienne, l’édile a été placé en garde à vue.

Un contrôle aléatoire douanier ce dimanche 16 août à l’aéroport d’Orly a conduit à l’interpellation d’un maire de Guyane, relate Le Parisien. Les douanes ont ainsi découvert dans la valise de l’édile du Parti socialiste guyanais (PSG) 2,5 kilogrammes de cocaïne, estimée à près de 75.000 euros.

En provenance de Cayenne, le maire, Paul Dolianki, était en route pour Paris afin de défendre ce 17 août les intérêts de son territoire au ministère des Outre-mer, dans le cadre du fonds d'investissement exceptionnel, précise le quotidien.

Après avoir fouillé une des valises non verrouillées, les douanes y ont découvert un tissu avec de la drogue. Le maire a été placé en garde à vue pour «trafic de stupéfiants». L’édile a été remis à la brigade des plates-formes aéroportuaires de l'Office anti-stupéfiants (OFAST) à Roissy (Val-d’Oise), poursuit le quotidien.

«Utilisé comme une mule à son insu»

L’édile aurait été surpris du contenu de son bagage, indique Le Parisien en citant ses sources. Paul Dolianki a affirmé que cette valise appartiendrait à ses proches amis en Guyane, fonctionnaires à l'Éducation nationale. Le maire aurait dû transmettre cette valise à la petite sœur de ces amis, qui fait ses études à Paris, à l’aéroport d’Orly.

«D'après ce que m'a indiqué mon client, il est totalement étranger à ces faits. Il coopère activement avec la police pour que l'enquête révèle les véritables coupables. Il a sûrement été utilisé comme une mule à son insu», a insisté Me Avi Bitton, qui représente le maire de concert avec un avocat guyanais.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
Guyane française, Orly (aéroport), trafic de drogue, drogue, cocaïne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook