France
URL courte
12163
S'abonner

Suite à l’annonce faite le 5 juillet par Jean Castex sur la création d’un «haut-commissariat au Plan», France inter confirme ce 17 août la rumeur d’une nomination de François Bayrou à ce poste qui doit avoir lieu en septembre. Mais ce dernier souhaite être directement rattaché à l'Élysée, ce qui est contraire à la tradition.

Le poste de «haut-commissaire au Plan» sera attribué à François Bayrou, maire de Pau, ancien ministre et allié d’Emmanuel Macron depuis la présidentielle de 2017. Il se verra nommer courant septembre après le premier conseil des ministres de la rentrée prévu le 25 août, rapporte ce 17 août France inter.

Сependant, contrairement à l’organigramme établi prévoyant la dépendance des hauts-commissaires à l'égard d’un ministre ou du Premier ministre, François Bayrou souhaite que son poste soit directement rattaché au Président de la République pour se «libérer des contraintes gouvernementales et de l’immédiateté. La prospective relève de la fonction présidentielle», indique son entourage.

Si cette indépendance est respectée, le futur haut-commissaire ne pourra participer au Conseil des ministres et ses bureaux ne se trouveront pas au ministère. En outre, sa nomination ne nécessitera pas sa démission de la mairie de Pau, car l’interdiction du cumul des mandats ne s’applique qu’aux ministres-maires.

L’entourage du gouvernement réagit

«La relance et la prospective, ce sont deux tâches complémentaires. On a besoin de réflexion sur le temps long. Et François Bayrou, qui a de bonnes relations avec Bruno Le Maire, aura l’intelligence de s’intégrer à la réflexion collective», affirme auprès de France inter l’entourage du ministre de l’Économie et des Finances.

Pour un autre membre du gouvernement, ce poste «c’est d'abord pour faire plaisir à François Bayrou» qui avait dû quitter le ministère de la Justice au début du quinquennat après l'affaire des assistants parlementaires européens du MoDem qu’il préside. Il a depuis été mis en examen pour «complicité de détournement de fonds publics».

«François Bayrou ne souhaitait pas que son poste soit mélangé avec les autres, car sa mission sera spécifique», souligne auprès de la radio un proche de l’élu. Et d’énumérer certains domaines du haut-commissaire: «les déplacements de population, l’insertion, la sécurité alimentaire, les risques épidémiques».

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
François Bayrou, France, Emmanuel Macron, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook