France
URL courte
11636
S'abonner

Appelés le 17 août pour mettre fin à un affrontement entre deux groupes dans le centre-ville de Roquefort-la-Bédoule, trois gendarmes ont été victimes d’une agression. L'un des militaires a été légèrement blessé. Une enquête est ouverte.

Trois gendarmes ont été agressés lundi 17 août au soir par une vingtaine d’individus dans le centre-ville de Roquefort-La Bédoule (Bouches-du-Rhône), rapporte La Provence.

Mobilisés peu avant minuit pour une rixe, ils se sont retrouvés face à deux groupes agressifs. C’est alors que les militaires ont extrait une personne blessée pour la mettre en sécurité dans leur véhicule de patrouille et qu’une vingtaine de personnes les ont attaqués puis ont à nouveau enlevé le blessé.

Les gendarmes ont dû recourir aux gaz lacrymogènes. L'un a été légèrement blessé mais ils ont néanmoins réussi à sortir du véhicule en attendant l'arrivée des renforts du Peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) ainsi que de leurs collègues mobiles.

Des coups de feu tirés

Quelques instants après leur départ du secteur, des coups de feu s’y sont fait entendre. Les militaires ont ainsi dû faire face à un individu armé d'un fusil à pompe et d'un couteau, mais il a rapidement déposé les armes en expliquant qu'il était intervenu pour calmer la rixe.

Les forces de l’ordre n’ont pas retrouvé sur les lieux le blessé. Une enquête est ouverte.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
agression, Bouches-du-Rhône, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook