France
URL courte
6014204
S'abonner

Dans un entretien accordé à Paris Match, le Président de la République a privilégié un reconfinement ciblé face au danger du coronavirus, tout en soulignant qu’un retour au confinement total aurait des conséquences trop importantes pour l’État.

Interrogé par l'hebdomadaire Paris Match sur la probabilité d'un retour à un confinement généralisé, Emmanuel Macron a semblé exclure cette mesure. Dans l’entretien paru jeudi 20 août, il a confirmé que les autorités avaient «des stratégies très localisées, comme ce qui s'est passé en Mayenne, et allant jusqu’à un reconfinement ciblé qu'on pourrait instaurer si la situation l'imposait».

Cependant, «on ne peut pas mettre le pays à l’arrêt, parce que les dommages collatéraux d’un confinement sont considérables. Le risque zéro n’existe jamais dans une société. Il faut répondre à cette anxiété sans tomber dans la doctrine du risque zéro», a-t-il souligné.

Une anxiété «que l’on doit accepter»

«Les Français ont une anxiété légitime, liée au virus, que l’on doit accepter», a reconnu le Président qui dit vivre «un phénomène épidémique totalement neuf».

«Nous devons lui donner un cadre, permettre aux scientifiques d’avancer, accélérer sur les vaccins, garantir leur accès, apporter la meilleure réponse sanitaire compte tenu de ce que l’on sait, tester, tracer, isoler, organiser nos urgences, prévenir, généraliser le port du masque lorsque c’est nécessaire», a-t-il encore indiqué.

Le texte intégral de l’entretien est publié dans le numéro 3720 de Paris Match.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
confinement, Covid-19, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook