France
URL courte
3233
S'abonner

Les policiers de la brigade anticriminalité de Toulouse ont mis la main sur six kilos de cannabis, 200 grammes de cocaïne et 100.000 euros en espèce à la suite d'un simple contrôle. Leur attention a été attirée par le comportement suspect de deux hommes, relate La Dépêche.

Jeudi 13 août peu après 4 heures du matin, une patrouille de la brigade anticriminalité de Toulouse a repéré deux suspects dans le quartier résidentiel huppé de la Côte Pavée. Ceux-ci se promenaient avec des sacs en plastique dont émanait une forte odeur de cannabis, relate La Dépêche.

À la vue des policiers, ils les ont abandonnés discrètement et ont pressé le pas, comme si de rien n'était, précise Actu Toulouse.

L'enquête confiée à la brigade des stupéfiants

Leur astuce n'a pas réussi. Ils ont été contrôlés puis les policiers ont découvert six kilos de cannabis et 200 g de cocaïne. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. L'enquête a été confiée à la brigade des stupéfiants.

Toujours selon Actu Toulouse, les deux suspects ont été auditionnés, ce qui a permis aux policiers de prendre connaissance de deux «nourrices» liées au réseau.

S'étant rendus au domicile de l'une des deux jeunes femmes, ils ont découvert des balances, du matériel de conditionnement et 100.000 euros en espèce.

Les quatre mis en examen pour trafic de stupéfiants

Les deux femmes ont elles aussi été interpellées.

Samedi, les quatre suspects, âgés de 21 à 29 ans, ont été déférés au parquet de Toulouse. Une information judiciaire a été ouverte et tous ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants puis placés en détention provisoire.

La Dépêche précise que trois d'entre eux sont déjà connus de la justice.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
cocaïne, cannabis, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook