France
URL courte
3216
S'abonner

Après la défaite de leur club sur le score de 3-0 contre le Bayern Munich, des supporters de l’Olympique lyonnais s’en sont pris aux policiers. Les débordements ont nécessité l’intervention des CRS, lesquels ont dispersé la foule à l’aide de gaz lacrymogènes.

Au lendemain des tensions qui ont suivi la victoire du PSG en Ligue des champions de l’UEFA, des scènes similaires ont été observées à Lyon, relate Le Progrès. Sur la place des Terreaux, en plein centre-ville, l’ambiance dans un premier temps festive s’est détériorée lorsque des supporters de l’OL ont commencé à jeter des projectiles sur les forces de l’ordre.

De nombreux Lyonnais suivaient ce mercredi depuis les bars de la ville la demi-finale qui se tenait à Lisbonne. Après la fin du match, qui s’est soldé par la défaite et donc l’élimination de leur équipe, des supporters sont sortis dans les rues pour célébrer le beau parcours européen du club.

Mais la situation a dégénéré avec des fumigènes et des jets de projectiles. Toujours selon Le Progrès, les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes afin de disperser la foule. Un ex-journaliste de BFM TV a affirmé qu’une équipe de la chaîne avait été «prise à partie» par des supporters.

Sur la place Bellecour, autre lieu de rassemblement de fans de foot, les policiers n’ont rapporté aucun débordement. Aucune interpellation n’a pour l’instant été relevée.

Tensions à Paris

La situation était autrement plus chaotique dans la capitale, où les scènes de liesse après la qualification du PSG en finale de la Ligue des champions ont laissé place aux affrontements avec les forces de l’ordre. Des individus ont tiré des feux d’artifice et s’en sont pris à un véhicule de police.

Le ministre de l’Intérieur a indiqué avoir requis la «dispersion de la manifestation non autorisée», ce qui a mené à 36 interpellations sur les Champs-Élysées. «Nous étudierons les images de vidéosurveillance pour poursuivre les auteurs d’infraction inacceptables», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Ligue des Champions de l'UEFA, football, tensions, forces de l'ordre, supporter, PSG, Olympique Lyonnais (club de football), Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook