France
URL courte
201763
S'abonner

L'agence Santé publique France a annoncé avoir recensé près de 4.800 nouveaux cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus en l'espace de 24 heures contre 3.776 nouveaux cas le 19 août.

La France a enregistré 4.771 cas supplémentaires de contamination par le Covid-19 ces dernières 24 heures, a annoncé jeudi 20 août l'agence Santé publique France (SPF).

​Le 19 août, SPF avait signalé 3.776 nouveaux cas de coronavirus.

Selon l'agence, 4.748 patients atteints de Covid-19 sont hospitalisés, soit 58 personnes de moins par rapport au 19 août, 380 personnes sont en réanimation contre 374 la veille.

Douze personnes sont décédées ces dernières 24 heures. Le nombre de décès a atteint un total de 30.480 depuis le début de l'épidémie, selon l'agence. 

31 départements en situation de vulnérabilité

Au 20 août, sept départements sont en situation de vulnérabilité élevée: Bouches-du-Rhône, Guyane, Hérault, Paris, Sarthe, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, précise SPF.

Vingt-quatre autres départements sont en situation de vulnérabilité modérée: Alpes-Maritimes, Aube, Essonne, Gard, Gironde, Haute-Garonne, Haute-Savoie, Hautes-Pyrénées, Hauts-de-Seine, Ille-et-Vilaine, Loiret, Mayenne, Mayotte, Meurthe-et-Moselle, Nord, Oise, Réunion, Rhône, Seine-et-Marne, Tarn, Val-d’Oise, Var, Vaucluse et Yvelines.

«En France métropolitaine, la dynamique de la transmission en forte croissance reste préoccupante: l’ensemble des indicateurs continue de progresser alors que le niveau de dépistage stagne. Si toutes les tranches d’âge sont touchées par l’augmentation, la progression de l’incidence est plus marquée chez les jeunes adultes», note l'agence.

Lire aussi:

«J’ai un rendez-vous avec le Kremlin», ironise Philippot au sujet de ceux qui le financent – vidéo
«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Empoisonnement présumé de Navalny: les services secrets russes connaissent «une partie de la vérité»
Tags:
France, Covid-19, Santé publique France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook