France
URL courte
111518
S'abonner

Après l’interdiction, plus tard abrogée, de porter les maillots du PSG pendant un match de la Ligue 1 à Marseille, la préfecture du Finistère a décidé d’interdire les maillots de l’Olympique de Marseille pendant un match à Brest, relate le site Football Club de Marseille.

Les supporters phocéens risquent d’écoper une amende de 135 euros s’ils portent le maillot de l’Olympique de Marseille aux abords du stade Francis-Le Blé de Brest lors du match comptant pour la 2e journée de la Ligue 1 le 30 août, a annoncé la préfecture du Finistère.

«De 8h à 24h, il est interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l’Olympique de Marseille ou se comportant comme tel, d’accéder au stade Francis-Le Blé et de circuler ou de stationner sur la voie publique […]. La violation de ces dispositions est punie d’une contravention de 4e classe de 135 euros», a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Le préfet du Finistère interdit par le même arrêté «la consommation, le transport de boissons alcoolisées et la vente d’alcool à emporter [...] sur la voie publique à l’extérieur et à l’intérieur des établissements disposant d’une autorisation» et l’accès aux véhicules et personnes «transportant des matériaux dangereux (fusées de signalisation, artifices, fumigènes)».

Selon la préfecture, «en cas de violations à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les nouveaux faits constituent un délit puni de six mois d’emprisonnement et de 3.750 euros d’amende ainsi que de la peine complémentaire d’intérêt général».

Les maillots du PSG interdits, puis autorisés à Marseille

Ce n’est pas le premier cas d’interdiction de maillots d’un club de foot par la préfecture. Le 20 août, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a décidé d'interdire le port du maillot du Paris-Saint-Germain à Marseille le jour de la finale de la Ligue des champions.

Cette décision a été prise après les débordements et agressions survenus à Marseille suite à la victoire du PSG face au RB Leipzig en demi-finale. Néanmoins, le 21 août, cet arrêté a été abrogé à la demande du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
football, Ligue 1, France, Brest (France), Olympique de Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook