France
URL courte
171872
S'abonner

Face à un chauffard qui refusait d’obtempérer pour un contrôle et qui fonçait sur un policier, celui-ci a été contraint de recourir à son arme de service, dans le Cher. Ce n’est qu’après quatre tirs sur le véhicule que l’automobiliste a pu être arrêté.

Un habitant de la commune de Bourges, âgé de 40 ans, a été placé en garde à vue dans la soirée du 22 août à la suite d’une interpellation mouvementée, relate le Berry républicain.

Vers 22h, dans le secteur de Mazières, un véhicule roulant à une vitesse excessive a doublé une patrouille de police.

Le chauffard a refusé de s’arrêter et de se faire contrôler malgré les sommations des forces de l’ordre. Au contraire, il a multiplié les infractions routières en frôlant d’autres véhicules, comme le précise France Bleu. Il s’est retrouvé bloqué un peu plus loin.

Lorsqu’un policier s’est dirigé vers lui à pied, le quadragénaire a redémarré en enclenchant la marche arrière. Pour l’arrêter, le policier a dû faire usage de son arme de service et tirer à quatre reprises dans le bas de caisse du véhicule.

Une expertise psychiatrique demandée

Le chauffard a été finalement interpellé. Le quadragénaire, qui n’était jusqu’à cet incident pas connu des services de police, aurait reconnu qu’il roulait à une vitesse excessive.

Le parquet de Bourges a demandé l’expertise psychiatrique de cet homme qui était très agité dans sa cellule, a précisé France Bleu. Sa garde à vue a été ainsi prolongée dimanche soir.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Tags:
tirs, automobiliste, conducteur, policier, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook