France
URL courte
3711112
S'abonner

La mairie de Montbéliard a décidé de mettre un terme précocement à la saison des baignades de la piscine de plein air René Donzé suite aux dégradations et «violences volontaires» survenues le 21 août. Ainsi, une vingtaine de jeunes ont projeté à l’eau des maîtres-nageurs, des médiateurs et un agent de sécurité.

Une vingtaine de jeunes ont dégradé vendredi 21 août la piscine de plein air René Donzé de Montbéliard dans le Doubs et s’en sont pris à son personnel, rapporte L’Est républicain.

Selon un agent de sécurité interrogé par le quotidien, «trois maîtres-nageurs et quatre médiateurs ont été projetés dans le bassin par des jeunes survoltés» dont les moins âgés n’avaient qu’une dizaine d’années.

«Les plus zélés ont décroché tout ce qui n’était pas scellé au sol, ont utilisé des échelles pour en faire des plongeoirs tandis que d’autres secouaient les chaises hautes des maîtres-nageurs pour les faire tomber au sol et de force les jeter à l’eau en les ceinturant à plusieurs».

Les forces de l’ordre arrivées sur les lieux ont fait face à «un attroupement conséquent [qui] s’est vite formé» après que ces jeunes malfaiteurs ont bloqué les tourniquets d’entrée.

Des «violences volontaires»

Cet incident a poussé le centre aquatique à fermer ses portes une heure plus tôt pour ne plus rouvrir et ainsi mettre fin précocement à la saison qui devait s’achever dimanche soir, car le personnel a recouru au droit de retrait. 820 baigneurs n’ont pas pu profiter de la piscine.

Philippe Duvernoy, maire adjoint à la sécurité, a promis de ne pas laisser sans suite «ces violences volontaires, filmées par les caméras».

«C’est la course à l’échalote. Plus on renforce le dispositif de sécurité, plus les incivilités augmentent. Souvent du fait de la même bande qui défie toute autorité», ajoute-t-il au quotidien.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Tags:
agression, Doubs, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook