France
URL courte
11614
S'abonner

Didier Lallement explique sa décision en raison des «dégradations et des violences inacceptables qui n'ont rien à voir avec le football (qui) ont gravement entaché la soirée» pendant et après la rencontre, selon un communiqué de la préfecture de police.

En attendant les joueurs du PSG qui seront de retour à Paris dans l'après-midi après leur défaite à Lisbonne, le préfet de police de Paris a décidé d'interdire «les défilés et rassemblements liés à la 65e finale de la Ligue des champions de l'UEFA partout dans la capitale» à partir de 14h30 lundi jusqu'à 6h mardi.

Comme l’explique un communiqué de la préfecture de police, cette décision fait suite à des «dégradations et des violences inacceptables qui n'ont rien à voir avec le football [et qui] ont gravement entaché la soirée» pendant et après la rencontre.

Outre cette interdiction des défilés et rassemblements, il a été décidé d'interdire l'ouverture «des bars, débits de boisson et restaurants ainsi que la consommation de boissons alcooliques sur la voie publique dans le secteur» du Parc des princes à partir de 16H30 lundi jusqu'à 06H00 mardi.

Didier Lallement précise aussi, cité par l'AFP, que les forces de l'ordre «continueront d'assurer un dispositif renforcé de sécurisation» dans l'après-midi et la soirée de lundi.

Le 23 août, plus de 150 personnes, dont un tiers de mineurs, ont été placées en garde à vue à Paris après des heurts avec les forces de l'ordre et des dégradations qui ont émaillé la soirée de la finale de la Ligue des champions.

Lire aussi:

La convocation d’un clandestin afghan dégénère à Melun
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Cette photo de Bernie Sanders lors de l’investiture de Joe Biden fait le bonheur des réseaux sociaux
Un an après l’affaire Mila, l’adolescente «bunkérisée» se confie sur sa nouvelle vie
Tags:
Didier Lallement, défilé, supporter, football, match, PSG, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook