France
URL courte
191044
S'abonner

Un adolescent a été agressé vendredi 21 août à Lyon alors qu'il, comme il a été affirmé, avait pris la défense de plusieurs femmes. Après les premiers éléments rapportés dans les médias, des détails ont refait surface et les versions des témoins divergent quant au déroulement des faits.

Edit: Cet article a été mis à jour après la diffusion de plusieurs contre-témoignages.

Un adolescent de 17 ans a été agressé vendredi soir à Lyon, rapporte LyonMag.

Les événements se sont déroulés dans le centre-ville, près de la place Bellecour, et font l'objet de différentes versions. Selon le grand frère d’Augustin, un groupe de cinq individus était en train d’importuner des jeunes filles à un arrêt de bus, lorsque Augustin a voulu prendre leur défense. L’adolescent a retenu les agresseurs, le temps que les victimes se mettent à l’abri dans un magasin voisin, raconte le frère du jeune homme sur Facebook. Mais les cinq individus se sont retournés contre lui et l’ont passé à tabac.

Fracture de la mâchoire et opérations des cervicales

Selon LyonMag, l’adolescent a finalement pu se rendre à l’hôpital en compagnie d’un proche. Il a perdu deux dents, souffre d’une fracture de la mâchoire et devra subir une opération des cervicales.

On ne sait pas pour l’heure si les suspects ont été interpellés. La famille de la victime a indiqué avoir porté plainte.

Sur Twitter, la conseillère régionale Agnès Marion (RN) a tenu à faire part de son indignation et à saluer le courage du jeune homme, payé «à grand prix».

Le hashtag #JusticePourAugustin s’est positionné en top tendance sur Twitter.

Différentes versions

Contactées par Libération, deux des quatre filles présentes lors des faits apportent quelques nuances dans leurs témoignages. Hésitant à parler de harcèlement, l’une d’elle précise que les individus qui les ont approchés étaient «lourds et insistants», mais ne les ont «pas touchées du tout». L’autre explique que les garçons les ont suivis pour leur demander leurs coordonnées.

Les versions diffèrent également sur la nature des coups portés. Alors que la mère d’Augustin avait affirmé sur CNews que son fils avait été «roué de coups», l’une des adolescentes interrogée par Libération parle pour sa part d’un simple «coup de poing», décoché à la mâchoire par l’un des individus.

Une enquête a été ouverte par le parquet et confiée au commissariat du IIe arrondissement lyonnais pour faire l’entière lumière sur les faits.

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Tags:
harcèlement, insécurité, agression, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook