France
URL courte
253629
S'abonner

Un sexagénaire a été interpellé à la gare de Metz pour avoir bousculé, menacé et avoir voulu cracher sur deux guichetières de la SNCF. Selon Lorraine Actu, il était très énervé de ne pas pouvoir récupérer 1,80 euro après avoir essayé d’acheter un ticket à la borne automatique.

Venu à la gare de Metz le 23 août, un sexagénaire a été invité par une guichetière de la SNCF à utiliser une borne automatique pour acheter son billet. Comme il a rencontré des difficultés, l’employée lui est venue en aide. Mais l’homme s’est plaint de ne pas avoir récupéré sa monnaie, soit 1,80 euro, relate Lorraine Actu.

La guichetière lui a alors expliqué qu’elle ne pouvait rien faire car elle ne disposait pas de caisse. C’est à cet instant que la situation a dégénéré. Une seconde guichetière est arrivée pour tenter de le calmer, en vain.

Énervé, l’homme a commencé à bousculer les deux femmes et les a menacées «d’asséner un coup de poing à l’une d’elles, qui s’interposait pour protéger sa collègue». Après quoi, il a enlevé son masque et a tenté de cracher. Les femmes se sont abritées derrière un guichet, indique le quotidien.

Le sexagénaire a été interpellé par des agents de la sûreté ferroviaire, puis par des policiers. Placé en garde à vue, il a été notifié d’une composition pénale  pour violences sans ITT sur personnes chargées d’une mission de service public et outrage.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Tags:
masques, Metz, SNCF, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook