France
URL courte
113512
S'abonner

Placé en garde à vue pour une tentative de cambriolage, «un Algérien sans papiers» de 18 ans est décédé le 23 août à l’hôtel de police de Lille-Sud, relate la Voix du Nord. Bien qu’un de ses proches ait avancé des violences commises, la mort serait d’origine naturelle ou toxique selon les premières investigations.

Le 23 août, un jeune en garde à vue a été découvert inanimé à l’hôtel de police de Lille-Sud. Les pompiers et le SAMU appelés sur les lieux l’ont pris en charge, relate La Voix du Nord. Malgré un massage cardiaque, il n’a pas pu être réanimé et est décédé.

Selon un proche cité par La Voix du Nord, il s’agit d’«un Algérien sans papiers» qui «aurait été frappé».

Il avait été placé en garde à vue pour une tentative de cambriolage la nuit précédente. 

Possibles causes du décès

Le 25 août, la préfecture et le parquet ont confirmé le décès, mais ont écarté l’idée selon laquelle des violences policières en sont à l’origine. L’identité du jeune homme est toujours en cours de vérification.

En outre, l’examen clinique fait à la suite de son interpellation «s’est révélé normal et son état jugé compatible avec la garde à vue».

Une enquête a été ouverte afin d’établir les causes de la mort. Selon le parquet, «les investigations d’ores et déjà diligentées (auditions, exploitation des vidéos des cellules de garde, résultats de l’autopsie) permettent d’écarter toute cause traumatique ou suspecte».

Et de préciser que «le médecin légiste a conclu à un décès d’origine naturelle ou toxique». Cependant, il est ajouté que des expertises complémentaires sont actuellement en cours.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
police, décès, Lille, garde à vue
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook