France
URL courte
3191
S'abonner

La mort a séparé le 24 août un couple d’octogénaires Strasbourgeois mariés depuis 1969. Ils sont décédés à neuf heures d'intervalle dans deux hôpitaux différents de la ville. Leur fille a confié auprès de France Bleu que la mort de son père était inattendue.

Mariés depuis plus de 50 ans, une femme et son mari se sont éteints lundi 24 août à neuf heures d'intervalle dans deux hôpitaux différents de Strasbourg, rapporte France Bleu.

«C'est terrible. Ils se sont accompagnés jusqu'à la fin», déplore leur fille au micro de France Bleu. «Ma mère était entrée jeudi en soins palliatifs, c'était sans espoir. Mon père n'était certes pas en très bon état, mais on n'attendait pas du tout sa mort», poursuit-elle.

Le mari, 88 ans, avait été admis à l'hôpital de la Robertsau; sa femme, 80 ans, à l'hôpital civil.

Un «passé très lourd»

La fille qualifie de «traumatisme» le «passé très lourd» de ses parents qui «parlaient énormément de la guerre». Elle raconte auprès de France Bleu que sa mère, médecin urgentiste, a dirigé le Samu de Strasbourg. «Sauver des vies, c’était essentiel […]. Et elle a fait de la prévention dans l’accidentologie», ajoute-t-elle.

«Quant à mon père, il était marchand et consultant de tapis d’art. Il était engagé aussi à sa manière même si c’était moins public. Il était très soucieux de la société, de la solidarité», conclut-elle au micro de la radio.

Ils étaient mariés depuis 1969 et habitaient depuis quelques années la résidence Les Jardins d'Alsace, à Strasbourg.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
amour, Strasbourg, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook