France
URL courte
221224
S'abonner

Le professeur Éric Caumes, de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, a commenté sur BFM TV la situation épidémique en France, prévenant au passage que la rentrée des classes provoquera de nouvelles contaminations des enfants aux parents.

Ce vendredi 28 août, le professeur Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV. Il s’est exprimé sur les mesures du gouvernement contre le Covid-19 à l’égard des écoliers, lesquels réinvestiront les établissements scolaires dès la semaine prochaine.

Selon lui, la clé de la lutte contre l’épidémie est la protection des personnes à risque. «Les résidents des Ehpad, toutes les personnes de plus de 70 ans, toutes les personnes avec des comorbidités importantes et les obèses», a précisé celui qui avait conseillé de «laisser les jeunes se contaminer entre eux».

À ce propos, les grands-parents ne pourront plus aller chercher leurs petits-enfants à l’école, et le personnel devra être masqué à tout moment de la journée. Le professeur estime que les mesures sont suffisantes, mais prévient tout de même: «Il ne faut pas se faire d’illusions, le virus va circuler dans les écoles et des enfants vont contaminer leurs parents».

Le protocole sanitaire pour la rentrée

Le 19 août, le ministère de l’Éducation nationale a mis en ligne le protocole sanitaire pour la rentrée scolaire 2020-2021. Il s’axe autour de quatre grands principes: le respect des gestes barrières, le port du masque pour l’ensemble du personnel et pour les élèves de plus de 11 ans, l’hygiène des mains et le nettoyage et l’aération des locaux.

Lors de la présentation de la feuille de route, Jean-Michel Blanquer a toutefois admis des changements possibles à l’avenir, avec notamment un renforcement des mesures, voire la fermeture de certains établissements en cas de «reprise active». Il a également conseillé «d’éviter les grandes cohortes» comme dans les cantines ou les réunions de parents d’élèves.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
contamination, rentrée, professeur, situation sanitaire, Covid-19, école
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook