France
URL courte
21987
S'abonner

Un trentenaire a reçu un coup de couteau au niveau du visage dans une rue de Strasbourg. D’après Dernières Nouvelles d’Alsace, une dispute entre deux groupes pour un mauvais regard a dégénéré et mené à cette attaque. Deux suspects sont en garde à vue.

Dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 août, un homme de 30 ans a été retrouvé grièvement blessé au visage dans le quartier de la gare de Strasbourg. L’affaire trouve son origine dans une querelle entre deux groupes d’hommes «pour une histoire de mauvais regard», relate Dernières Nouvelles d’Alsace.

La victime, qui présente une blessure allant de l’oreille jusqu’au menton, a été opérée d’urgence et pourrait garder des séquelles, précise le quotidien régional. Au moment de l’agression, elle était seule face à six individus.

Les suspects ont pris la fuite dès l’arrivée des forces de l’ordre, mais deux d’entre eux, âgés de 34 et 49 ans, ont pu être interpellés et placés en garde à vue. Les autres sont toujours en liberté. Selon 20 Minutes, les enquêteurs se serviront des images de la vidéosurveillance pour les identifier.

Agression à caractère antisémite

Dès le lendemain, la ville alsacienne était le théâtre d’une nouvelle agression, cette fois à caractère antisémite. Une bande de jeunes s’en est pris à un graffeur engagé par la ville pour décorer un boîtier électrique. La mention «Israël» sur son t-shirt n’aurait pas plu à ses agresseurs, lesquels l’ont obligé à quitter les lieux.

L’un des jeunes s’est emparé de sa bombe de peinture et a écrit «Interdit aux juifs et aux salopes» sur le bitume. Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête et une plainte a été déposée. Pour l’heure, les suspects n’ont pas encore été interpellés.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
garde à vue, regard, agression, attaque au couteau, arme blanche, Strasbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook