France
URL courte
64815
S'abonner

Après ne s’être pas arrêté à la gare de Nîmes Pont-du-Gard, le conducteur d'un TGV reliant Toulouse à Lyon a fait machine arrière, relate France Bleu Gard Lozère.

Le 26 août, le conducteur d’un train qui circulait entre Toulouse et Lyon a manqué l'arrêt à la gare de Nîmes Pont-du-Gard et s'est arrêté quelques dizaines de mètres plus loin. 

«On a entendu l'annonce de la cheffe de bord qui nous expliquait que la gare de Nîmes avait été loupée par le conducteur. On sentait bien qu'elle était décontenancée. Ça a été positif parce que les gens ont commencé à rigoler et à discuter ensemble. Ça a été un moment assez marrant», a témoigné un passager.

D’après France Bleu, le conducteur est descendu afin de passer de la motrice avant à la motrice arrière et de rebrousser chemin. La manœuvre a duré 40 minutes.

L’arrêt à cette gare n’est pas toujours simple

Un conducteur a expliqué à France Bleu qu'il n’était pas toujours simple de gérer l'arrêt à cette gare puisqu’elle «ne dispose pas de point de repère de freinage comme c'est le cas habituellement».

Le train est arrivé à Lyon avec 30 minutes de retard.

«On nous a précisé directement en arrivant à Lyon qu'on pouvait demander une partie du remboursement sur le site de la SNCF. Franchement, tout a été bien géré», a indiqué le passager en question.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Tags:
gare, arrêt, TGV, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook