France
URL courte
13271
S'abonner

Les autorités françaises font tout pour éviter un reconfinement national, a déclaré Emmanuel Macron, devant 70 journalistes de l'Association de la presse présidentielle (APP), tout en notant qu'il serait dangereux d'exclure ce scénario.

En France, le gouvernement œuvre pour éviter d'avoir à recourir à un nouveau confinement national en raison de la pandémie de Covid-19, a déclaré vendredi 28 août Emmanuel Macron devant 70 journalistes de l'Association de la presse présidentielle (APP).

«Nous faisons tout pour éviter le reconfinement et pour éviter évidemment un reconfinement national», a indiqué le Président.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 ne cesse d'augmenter en France ces dernières semaines, en particulier chez les jeunes, même si le nombre de patients en réanimation reste stable. 

Dans un entretien paru le 20 août dans Paris Match, le Président Macron avait privilégié un reconfinement ciblé face au danger du coronavirus, tout en soulignant qu’un retour au confinement total aurait des conséquences trop importantes pour l’État.

Des plans de reconfinement déjà prêts

Le 27 août, le Premier ministre Jean Castex a parlé d'«une phase incontestable de recrudescence de l’épidémie», affirmant que le gouvernement devait se préparer à toutes les hypothèses face à la situation épidémiologique.

Il a déclaré que des plans de reconfinement, territoriaux ou globaux, avec des mesures plus lourdes, étaient prêts sous l’égide du ministère de la Santé. Selon M.Castex,  le système hospitalier français est prêt à une éventuelle nouvelle vague.

Le port du masque a été rendu obligatoire dans la majeure partie du centre-ville de Bordeaux, à Marseille et sera obligatoire à Strasbourg et dans toutes les communes du Bas-Rhin à partir du 29 août.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Tags:
déconfinement, confinement, Covid-19, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook