France
URL courte
5541140
S'abonner

Les gendarmes de Berre-L’Étang, près de Marseille, sont tombés dans un guet-apens, relate France 3. Un parpaing jeté depuis une hauteur de 30 mètres a atterri sur leur véhicule, blessant l’un d’eux à l’œil. Six suspects ont été interpellés.

Vendredi 28 août, vers cinq heures du matin, la brigade de gendarmerie de Berre-L’Étang a été appelée pour mettre fin à une infraction à Saint-Chamas, dans les Bouches-du-Rhône. Ils se sont alors aperçus qu’il s’agissait d’un «délit imaginaire», comme l’a décrit le commandant Roland Le Floc’h cité par France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les gendarmes venaient en réalité de tomber dans un guet-apens: un parpaing a été lancé «depuis une hauteur de 30 mètres sur leur véhicule», a relaté l’officier supérieur. Un militaire se trouvait à l’intérieur à ce moment-là, l’éclatement du pare-brise le blessant à l’œil. Il a été emmené à l’hôpital et placé en service d’ophtalmologie.

Toujours selon le média, une enquête a immédiatement été ouverte, menant à l’interpellation de six jeunes majeurs, lesquels ont été entendus à la gendarmerie de Berre-L’Étang.

Une possible vengeance

Les gendarmes ont trouvé un début d’explication à cette attaque. Il s’avère que certains «avaient été verbalisés un peu plus tôt, vers deux heures du matin, pour tapage nocturne», a poursuivi le commandant. L’hypothèse d’une vengeance est donc évoquée. L’enquête est toujours en cours et «entre les mains du procureur», a-t-il conclu.

Lire aussi:

Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Tags:
enquête, blessés, véhicule, attaque, agression, Gendarmerie nationale française, gendarmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook