France
URL courte
194106
S'abonner

Charlotte Bilger, la juge qui avait mis en examen François Bayrou et plusieurs cadres du MoDem, a été remerciée trois jours seulement après avoir été nommée conseillère spéciale du ministre de la Justice. Un départ qui intervient alors que François Bayrou doit prendre ses fonctions comme haut-commissaire au Plan.

Éric Dupond-Moretti s’est séparé de sa conseillère spéciale Charlotte Bilger, rapporte Le Canard enchaîné. La magistrate avait été nommée à son poste trois jours auparavant.

L’ancienne juge d’instruction au pôle financier de Paris, réputée pour son indépendance, avait notamment mis en examen François Bayrou et plus d’une dizaine de cadres du MoDem pour «complicité de détournement de fonds publics», en 2019.

Selon Le Monde, ce départ est la volonté de Véronique Malbec, directrice de cabinet du garde des Sceaux, qui a vu d’un mauvais œil l’attribution de ce poste de conseiller spécial auprès du ministre de la Justice.

Le directeur adjoint de cabinet, Rémi Decout-Paolini, s’avère également être un membre important du MoDem, ce qui «nourrit la question d’une possible intervention politique», précise Le Monde. D’autant que Charlotte Bilger avait choisi de renoncer à la présidence de la Cour d’assises de Paris, pour venir assister Éric Dupond-Moretti.

Bayrou nommé haut-commissaire au Plan

Ce départ intervient quelques jours après l’annonce de la nomination de François Bayrou à la tête du Haut-commissariat au Plan et à la Prospective.

Le Président de la République avait justifié la mise en place de cette instance par la nécessité d’une vision «à long terme», en parallèle des projets de relance économique. Emmanuel Macron avait indiqué qu’il écrirait lui-même la «lettre de mission» pour le chef de file du MoDem.

En 2019, François Bayrou avait été mis en examen dans l’affaire des assistants parlementaires du MoDem. Il était notamment soupçonné d’avoir utilisé des fonds européens pour payer certains cadres de son parti.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
magistrat, François Bayrou, justice, Eric Dupond-Moretti
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook