France
URL courte
18540
S'abonner

Pour célébrer les 150 ans de la proclamation de la IIIe République et honorer la mémoire de ceux qui l'ont bâtie, Emmanuel Macron prononce ce 4 septembre un discours au Panthéon. Il adresse également un message «de combat» face aux tentatives de «séparatisme».

La France célèbre ce vendredi les 150 ans de la IIIe République. À cette occasion, le chef de l'État défend au Panthéon les valeurs hexagonales et fustige les «tentations séparatistes» avant de présider la cérémonie de naturalisation de six nouveaux citoyens.

Selon l'Élysée, ce discours de «conquête et de combat» est «l'acte 1» d'une série d'initiatives pour rappeler que certains ne veulent pas d'une société des droits de l'Homme.

Le 4 septembre 1870, Léon Gambetta, fils d’immigré italien naturalisé à 21 ans, a proclamé l’avènement de la IIIe République après la défaite de Napoléon III à Sedan. Le cœur de l’ancien président du Conseil repose dans une urne dans la nécropole du Panthéon.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Le Panthéon, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook