France
URL courte
Par
5184
S'abonner

Une enquête a été ouverte après une vaste intrusion informatique ayant visé plusieurs magistrats et avocats ainsi que le procureur de la République de Paris, a révélé le JDD.

Le tribunal de Paris a fait l'objet d'un piratage informatique d’envergure qui a touché les ordinateurs d’avocats et de plusieurs magistrats chargés d’affaires sensibles, dont le procureur de la République Rémy Heitz, relate le 6 septembre Le Journal du Dimanche (JDD).

L’enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Une prudence justifiée

Le piratage a été réalisé par le biais de la technique du «cheval de Troie» qui utilise de faux emails, selon l’hebdomadaire. Ceux-ci ressemblaient à d’anciens échanges entre confrères ou collaborateurs.

«J’ai été alerté parce qu’ils étaient accompagnés d’une fausse adresse. J’ai donc décidé de ne pas cliquer et du coup, je n’ai pas été atteint, comme me l’a confirmé mon informaticien», a indiqué au JDD Me Cornut-Gentille, avocat spécialisé dans le droit pénal des affaires. Ses confrères qui ont ouvert les messages frauduleux auraient subi d'importants dégâts informatiques. Par précaution, certaines affaires ont été reportées.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Tribunal de Paris, piratage, Rémy Heitz, enquête, Journal du dimanche (JDD)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook