France
URL courte
7161
S'abonner

Jusqu’à 70 surveillants de la prison de Valence se sont rassemblés devant l’établissement après l’agression d’un de leurs collègues à l’huile de friture.

Samedi 5 septembre, deux gardiens du centre pénitentiaire de Valence (Drôme) ont été aspergés d’huile bouillante par un prisonnier. À l’appel du syndicat Ufap Unsa Justice, les surveillants de l’établissement ont bloqué la prison, rapportent les médias locaux.

Selon France Bleu, jusqu’à 70 employés se sont rassemblés devant le centre pour manifester leur colère et filtrer les entrées pour que seuls les gardiens puissent pénétrer dans l’enceinte.

Le syndicat réclame notamment «le retrait immédiat de l’ensemble des bouteilles d’huile et des friteuses pouvant permettre de tels actes». D’après le secrétaire de l’Ufap Unsa Justice Valence, ce type d’agression devient de plus en plus fréquent ces derniers mois.

Deux surveillants et un détenu agressés

Samedi, deux surveillants et un détenu ont été aspergés d’huile bouillante par un autre prisonnier. L’agresseur a en outre frappé à plusieurs reprises le détenu avec un éclat de miroir.

La victime a dû être transportée à Lyon, tandis que les deux surveillants, brûlés aux avant-bras, mais aussi au visage pour l'un, ont été conduits à Valence, conclut France 3.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Trump sous-entend l’implication du FBI et du département de la Justice dans les fraudes électorales
Tags:
gardiens de prisons, agression, prison, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook