France
URL courte
Par
3291
S'abonner

Suite à des rixes, 32 personnes ont été interpellées à Drancy (Seine-Saint-Denis) dans la nuit du 6 au 7 septembre. Des battes, des mortiers et des couteaux ont été saisis.

À Drancy (Seine-Saint-Denis), 32 personnes ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi pour des dégradations, regroupements de personnes, rixes et détentions d’armes blanches, a indiqué la préfecture de police à Actu Seine-Saint-Denis.

Les faits ont commencé à 21h près de la mairie de Drancy, lorsque des policiers locaux ont constaté un regroupement de personnes et un début de rixe.

Les individus se trouvaient devant un local associatif de la ville et le vandalisaient avec des battes de baseball. 13 personnes ont été interpellées. Les forces de l’ordre ont également découvert des armes: un lanceur de balles de défense, des armes blanches, des mortiers et diverses armes par destination.

Un deuxième regroupement

Toujours dans le même quartier, de nouveaux regroupements ont été repérés vers 23 heures, dans des halls d’immeubles et devant des garages. Cette fois-ci, les policiers ont arrêté 17 personnes qui ont été placées en garde à vue.

Sur les lieux de l’interpellation, des armes et du matériel comme des cocktails Molotov, extincteurs et lacrymogènes ont été découverts.

Finalement, vers 00h30, deux autres individus ont été interpellés. L’un d’entre eux était recherché par les services de police, l’autre dégradait encore le local associatif.

«Fermeté à l’égard de toute forme de violences»

Sur son compte Twitter, la préfecture de police a réitéré «sa fermeté à l’égard de toute forme de violences».

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Seine-Saint-Denis, arme blanche, bagarre, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook