France
URL courte
Par
18946
S'abonner

Vendredi 4 septembre, le Premier ministre a choisi l’avion pour franchir 180 kilomètres (deux heures en voiture) entre Paris et Châlons-en-Champagne, suscitant la colère de certains écologistes, rapporte l'Union.

Pour aller de Paris à Châlons-en-Champagne, un trajet de 180 kilomètres qui se parcourt en deux heures en voiture et en une heure et demie en TER, Jean Castex a préféré un avion, relate l'Union.

Le vol n'a duré que 36 minutes, mais pour aller de Matignon à l'aéroport de Villacoublay d'où le Falcon a décollé il a fallu environ 30 minutes, plus environ 25 minutes de voiture pour regagner le site de l'entreprise que le Premier ministre devait visiter depuis l'aéroport de Vatry. Soit environ une heure et demie et le même itinéraire au retour, détaille le quotidien.

En outre, ce déplacement à bord d'un Falcon 7X a couté 4.800 euros par heure pour les finances publiques, selon Cotam Fleet &Co cité par l'Union.

Réaction des écologistes

Le choix de M.Castex a provoqué la colère des écologistes de la Marne.

«Jean Castex qui vient en avion, alors qu’une alternative ferrée existe à une heure de Paris en TGV ou une heure et demie en TER… c’est l’ancien monde qui recommence et vient nous vendre son plan de relance, un plan incohérent et en trompe-l’œil sur la transition écologique», dénonce le groupe Europe Écologie – Les Verts (EELV) du département, cité par le quotidien.

D'autant plus que le gouvernement veut faire interdire les vols intérieurs lorsque le trajet peut se faire en train en moins de 2h30.

Explications de Matignon

Interrogé par L’Union, Matignon explique que «l’avion a été privilégié sur ce déplacement en particulier» pour «des raisons de sécurité spécifiques» et «de rapidité».

«Les horaires de train disponibles» ne correspondaient pas «aux impératifs parisiens du jour» du Premier ministre.

Matignon a insisté sur le fait que Jean Castex prend le train «à chaque fois que cela est possible».

Le quotidien rappelle que ce n’est pas la première fois qu’un membre du gouvernement Castex est pointé du doigt pour ses déplacements jugés peu écologiques.

En juillet dernier, Roselyne Bachelot a opté pour le transport aérien pour se déplacer, en urgence, à Nantes, et se rendre au pied de la cathédrale ravagée par un incendie.

Jean Castex prend l'avion pour un trajet de 180 km
© Sputnik . Bruno Marty
Jean Castex prend l'avion pour un trajet de 180 km

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
avion, trajet, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook