France
URL courte
Par
Affaire des chevaux mutilés (19)
5129
S'abonner

Depuis plusieurs mois, des chevaux ont été victimes de mutilations sur plus de la moitié du territoire français. Mais l’Hexagone n’est pas le seul à faire face à une telle vague de cruauté à l’encontre de ces animaux. Par le passé, des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore les États-Unis ont eux aussi vécu une expérience similaire.

Rite satanique ou religieux? Nouveau défi sur Internet? Tueur en série d’animaux? Fraude à l’assurance? Des questions se posent alors que les mutilations de chevaux se poursuivent en France ces derniers temps.

Pour faire la lumière sur cette affaire, la police a ouvert 153 enquêtes sur des cas d'équidés mutilés «dans la moitié des départements» du pays, a annoncé le 7 septembre Gérald Darmanin.

Mais la situation observée en France n’est pas unique. À travers l’histoire, d’autres pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou l’Allemagne ont également été bouleversés par des mutilations et tueries semblables.

Fraude à l’assurance aux États-Unis

De premiers cas de meurtres de chevaux ont été constatés aux États-Unis entre les années 1970 et 1990. À l’époque, de nombreux animaux, dont le nombre exact n’a pas été établi, ont été tués. La raison était toutefois très basique: des fraudes à l'assurance.

Selon les estimations, plusieurs dizaines d’animaux auraient été victimes de ces agissements.

Si les massacres de chevaux étaient liés à l’argent, la raison pour laquelle plusieurs dizaines de bovins ont été mutilés et tués aux États-Unis dans la même période n’est toujours pas évidente. Des animaux ont subi des actes de mutilation semblables aux victimes en France: leurs yeux, oreilles et organes génitaux ont été coupés.

D’après certaines sources, des milliers de bovins ont trouvé la mort.

Appelé à enquêter, le FBI n’a pourtant pas réussi à résoudre le mystère.

Chevaux mutilés et tués en Allemagne et au Royaume-Uni

Outre les États-Unis, des mutilations et tueries ont eu lieu en Europe. Comme l’écrit le Guardian se référant à une unité de la Metropolitan Police, au moins 160 attaques et/ou mutilations de chevaux se sont déroulées entre 1983 et 1993 au Royaume-Uni.

D’après des informations du Sun, une trentaine de chevaux avaient été mutilés, maltraités et assassinés par un tueur inconnu entre 1991 et 1993.

En Allemagne, quelques 300 mutilations et 89 meurtres de chevaux ont été constatés entre 1992 et 1998, selon un numéro de Horse Talk de l'époque repéré par Le Parisien.

Les actes barbares se poursuivent

Même si les cas de tuerie et mutilation d’animaux aujourd’hui sont moins nombreux, ils ne cessent d’être recensés de temps en temps à travers le monde.

Ainsi, d’après des informations de RTL, deux boucs ont été récemment tués et mutilés en Belgique.

Leurs propriétaires les ont retrouvés «avec plusieurs coups de couteau et la gorge quasi tranchée».

Depuis 2019, plusieurs chèvres et moutons ont été retrouvés mutilés dans le Hampshire, en Angleterre. Ils portaient des symboles sataniques sur leurs corps.

Hypothèse d’une secte

En France, de nombreuses hypothèses sur ce qu’il se passe sont actuellement envisagées. Selon Ouest-France, la thèse d’une secte, possiblement sataniste, fait partie de celles privilégiées par les enquêteurs.

L’hypothèse d’une secte sataniste, de sorcellerie ou de rites religieux était également évoquée dans les affaires de mutilation qui ont eu lieu dans d’autres pays.

Le cheval accompagne les hommes «jusque dans la mort»

Le sacrifice du cheval, généralement dans le cadre d'un rite de fertilité ou de royauté, a été pratiqué à travers l’histoire par différents peuples.

Dans son œuvre «Des chevaux qui accompagnent les morts en Asie intérieure», Carole Ferret parle d’une «civilisation du cheval» créé par les peuples cavaliers turco-mongols dans l’immense Asie intérieure. Selon elle, «omniprésent» dans la vie quotidienne, le cheval accompagnait les hommes «jusque dans la mort».

«Parmi les rites funéraires faisant intervenir des chevaux, l’usage le plus couramment cité — mais vraisemblablement pas le plus couramment pratiqué — consiste à placer des chevaux entiers dans les sépultures», est-il par exemple précisé.
Dossier:
Affaire des chevaux mutilés (19)

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Tags:
mutilation, animaux, chevaux, Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis, Belgique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook