France
URL courte
Par
17810
S'abonner

Le militant syndical et associatif Karim Zéribi a critiqué la posture du ministre de l’Intérieur vis-à-vis des forces de l’ordre. Selon lui, Gérald Darmanin s’inspire des méthodes de Nicolas Sarkozy, sans poser pour autant de vision ou de doctrine claire pour l’avenir des forces de l’ordre.

Sur le plateau de CNews, l’ancien député européen Karim Zéribi a critiqué l’action de Gérald Darmanin à la tête de son ministère. Commentant le récent soutien du ministre de l’Intérieur aux forces de l’ordre après la vague de faits divers estivaux, le spécialiste de la sécurité a rapproché cette attitude de celle de Nicolas Sarkozy.

«Il adopte la posture de celui qui est son modèle en la matière: Nicolas Sarkozy. Tout le monde le dit, Gérald Darmanin fait du Nicolas Sarkozy place Beauvau. Nicolas Sarkozy a eu une posture de défense, indéfectible pour les forces de l’ordre, à qui il avait promis monts et merveilles. On sait le désenchantement que ça a provoqué», a déclaré Karim Zeribi à CNews.

L’ancien député européen a par ailleurs critiqué la communication de Gérald Darmanin, l’accusant de donner des «coups de menton» et de «courir derrière les faits divers avec son compte Twitter».

Pas de doctrine, pas de vision

Karim Zeribi a également pointé du doigt ce qu’il juge être un manque de vision du ministre de l’Intérieur, qui se contente selon lui d’expédier «les affaires courantes». L’ancien député a dénoncé une forme de «court-termisme», alors que les forces de l’ordre attendent selon lui une «vision plus structurelle», un «dessin» quant à la manière dont elles pourront opérer dans le futur.

«On ne peut pas être un grand ministre de l’Intérieur en faisant du court-termisme dans la gestion des affaires. On doit porter une vision structurelle de la police. […]  Depuis qu’il est arrivé, il n’a pas posé de doctrine, il n’a pas posé de vision. Ni sur la lutte contre le terrorisme, ni pour les stups, ni pour la police de la vie quotidienne», a ainsi affirmé Karim Zeribi sur CNews.

«Le compte n’y est pas», a conclu l’ancien député européen, se montrant sceptique quant à la capacité des forces de l’ordre à «être plus en situation de répondre aux problématiques d’insécurité» sous le magistère de Gérald Darmanin.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Deux Bretons créent un système «Sanbué» unique pour faciliter la vie des porteurs de lunettes
Tags:
insécurité, faits divers, forces de l'ordre, Gérald Darmanin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook