France
URL courte
Par
2914113
S'abonner

Alors que les Gilets jaunes font leur mobilisation de rentrée ce 12 septembre, notamment à Paris, 222 interpellations et 35 verbalisations ont déjà été effectuées dans la capitale, selon la préfecture de police. Parmi eux figurent des détenteurs d’armes blanches.

La préfecture de police a annoncé que 222 interpellations et 35 verbalisations avaient déjà été effectuées à Paris lors des manifestations des Gilets jaunes.

Parmi eux, selon la préfecture, figurent des détenteurs d’armes blanches et d’autres objets qui n'ont pas leur place dans une manifestation: tournevis, piolet, pince coupante, cagoule, couteaux, arc.

De nouveaux rassemblements

Ce 12 septembre, plusieurs mobilisations de Gilets jaunes ont été annoncées partout en France, notamment à Paris.

Pourtant, le préfet de police de Paris Didier Lallement a interdit d’accès certains endroits de la capitale. Il a prévenu ce samedi au matin qu’il fallait que les manifestations «se passent pacifiquement, qu’il n’y ait pas de destructions».

Le préfet a déclaré avoir autorisé deux cortèges: l’un au départ de la place de la Bourse, au centre de Paris, et l’autre au départ de la place de Wagram, à l’ouest.

M.Lallement a précisé que 160 motards supplémentaires BRAV-M étaient mobilisés afin de garantir «un dispositif de mobilité, de réactivité». Il a également appelé au «respect des gestes barrières».

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et deux centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Tags:
Préfecture de police de Paris, manifestation, gilets jaunes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook