France
URL courte
Par
3410154
S'abonner

Contrairement à ce qu'il avait annoncé précédemment, Bigard est venu ce 12 septembre sur la place de la Bourse pour participer aux nouvelles manifestations des Gilets jaunes. Cependant, l’humoriste a été chahuté par des personnes qui n’auraient pas voulu le voir à leurs côtés.

Malgré les doutes qui planaient sur la présence de Jean-Marie Bigard aux manifestations de ce samedi à Paris, il est finalement venu place de la Bourse.

​Accueilli aux cris de «collabo», Jean-Marie Bigard a expliqué qu’il n’avait jamais dit qu’il «lâchait le mouvement».

​«Il y a eu une mauvaise interprétation de mes propos. Les Gilets jaunes ont pu comprendre que je n’étais plus concerné par leur combat. Ce n’est pas le cas», a-t-il déclaré avant de se réfugier dans un café. 

Quelques temps après, il a quand même été exfiltré en moto par sécurité.

​Jean-Marie Bigard a annoncé qu’il ne défilerait pas aux côtés du Gilet jaune Jérôme Rodrigues après que ce dernier a comparé syndicat de police et «bande de nazis».  L’humoriste a affirmé que son engagement avec les Gilets jaunes n’était pas contradictoire avec le respect de la police. Le 11 septembre, il a cependant indiqué avoir trouvé un accord avec les organisateurs.

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Tags:
manifestation, Paris, gilets jaunes, Jean-Marie Bigard, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook