France
URL courte
Par
474535
S'abonner

La journaliste Zineb El Rhazoui a déclaré avoir de nouveau été victime de menaces de mort en ligne après avoir parlé d’une adolescente apparue voilée sur BFM TV.

Zineb El Rhazoui a reçu de très nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux, dénonce-t-elle sur Twitter. Ses abonnés ont partagé des captures d’écran des menaces de ses agresseurs.

«Pétez lui la gueule par pitié», «je vais la brûler», «poussez la sous un train», «qu’on lui coupe la tête», «j’ai envie de la décapiter à coups de hache», disent les messages.

La cause des menaces

Ces agressions verbales sont liées à l’apparition le 14 septembre de la journaliste sur LCI pour évoquer la polémique autour d’Imane Boune, étudiante voilée apparue dans une vidéo de BFM TV. Mme El Rhazoui avait alors déclaré avoir découvert «une militante islamiste, extrêmement prosélyte et radicale» après une enquête sur son environnement idéologique.

Suite à un tel nombre de menaces, l’avocat de la journaliste, Me Thibault de Montbrial, a décidé de porter l’affaire devant la justice.

«Nous allons nous occuper de ces jeunes gens: les plaintes pour menaces de mort envers Zineb El Rhazoui seront déposées contre eux dans les prochains jours. Nous ne laisserons rien passer. Jamais», a-t-il écrit sur Twitter.

Polémique autour d’Imane Boune

Après la diffusion d’une vidéo d’Imane Boune le 11 septembre, étudiante algérienne voilée qui partageait sur BFM TV ses astuces en cuisine, une polémique a éclaté en France car elle portait le voile.

«Nous avons enquêté sur l’environnement idéologique de la jeune Imane, et évidemment, comme toutes celles qui veulent pousser la présence du voile, c’est une militante islamiste, extrêmement prosélyte et radicale», a affirmé Zineb El Rhazoui sur LCI, accusant Imane de prosélytisme.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
port du voile, voile, France, menace de mort, cybermenaces, menaces, menace, Zineb el Rhazoui
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook