France
URL courte
Par
404139
S'abonner

Face à la commission d’enquête du Sénat sur le Covid, Jérôme Salomon est revenu sur ses propos de mars incitant le grand public à ne pas porter de masque.

«Ne portez pas des masques»: interrogé par la commission d’enquête du Sénat sur le Covid, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a dû reconnaître «une expression très maladroite» prononcée le 17 mars dernier lors de son bilan quotidien.

À l’époque, M.Salomon assurait que les masques étaient «uniquement pour les malades, pour les transports sanitaires, pour les secours aux personnes et pour les soignants». Face aux sénateurs, il a expliqué avoir suivi «l’évolution des connaissances» pour justifier ce message:

«Quand je disais qu’il ne fallait pas porter un masque tout seul dans la rue, je vous rappelle qu’à cette époque, début mars, nous avions de fortes tensions sur les masques, nous les livrions en urgence la nuit aux établissements de santé», a-t-il fait valoir.

«Nous avions des vols et des personnes qu’on voyait avec des FFP2 ou FFP3 dans la rue. C’était peut-être une expression très maladroite de ma part. C’était de dire "Laissez les masques aux professionnels de santé quand ils en ont besoin et ne les portez pas quand il n’y a pas justification à les porter"», a encore plaidé M.Salomon.

Plus de 31.000 morts dans l'Hexagone

L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 31.000 morts en France, tandis que le nombre total des cas confirmés s’élève à près de 405.000.

Ce mercredi 16 septembre, l’agence Santé publique France a fait état de 9.784 nouveaux cas de contamination recensés en l’espace de 24 heures, contre 7.852 mardi.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
masques, Jérôme Salomon, France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook