France
URL courte
Par
285328
S'abonner

Commentant l’incident survenu le 17 septembre à l'Assemblée nationale où des députés ont quitté une réunion pour protester contre la présence d'une syndicaliste étudiante portant le voile, Ségolène Royal a appelé sur RMC-BFMTV à ne «pas en faire trop» sur cette polémique, ajoutant cependant qu'elle aurait elle aussi quitté la salle.

Invitée ce 18 septembre sur RMC-BFMTV, Ségolène Royal s’est prononcée sur la présence à l'Assemblée nationale de la syndicaliste voilée de l'Unef Maryam Pougetoux qui a provoqué le départ de plusieurs députés. L'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle aurait réagi comme les députés LR et l’élue LREM Anne Christine Lang.

«Quand j'ai vu ces images, j'ai été estomaquée», lance-t-elle, admettant que le geste de la jeune femme est une marque de «provocation» ou de «militantisme»:

«Elle a le droit de porter le voile, elle a le droit d'être militante du voile». Et d’ajouter: «Elle sait qu'elle [la syndicaliste de l'Unef, ndlr] provoque. Elle a le droit de provoquer. Heureusement qu'on peut être provocateurs dans notre société. Mais en face il y a des limites, il y a la règle».

«Il faut de la fermeté»

Bien que l’élue de Haute-Garonne Sandrine Mörch ait rappelé qu'«aucune règle n'interdit le port de signe religieux pour les personnes auditionnées», Ségolène Royal estime qu'il ne «faut pas en faire trop» et que «les règles religieuses ne doivent jamais l'emporter sur les règles civiles, les règles publiques, les règles de la République».

«Le militantisme reste à la porte des commissions parlementaires, il y a aucune raison d'en faire un drame, il faut de la fermeté». Selon la socialiste, «plus on sera ferme sur ce sujet-là, moins il y aura de polémiques».

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Tags:
laïcité, réunion, voile, Assemblée nationale, Ségolène Royal, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook