France
URL courte
Par
3628
S'abonner

À la rencontre de ses concitoyens dans le Gers, Emmanuel Macron s’est prêté au jeu des photos, tout en refusant d’ôter son masque pour l’exercice. Le chef de l’État s’est justifié en déclarant devoir donner l’exemple, de peur de se «faire rouspéter».

En visite dans le Gers à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, Emmanuel Macron a accepté de se laisser prendre en photo, mais a refusé de retirer son masque, craignant de se «faire rouspéter».

À un habitant qui lui demandait s’il pouvait retirer son masque «dix secondes», le temps de prendre un cliché, le Président a répondu par la négative.

«Si moi je ne donne pas l'exemple, je vais me faire rouspéter. Après, tout le monde va dire “on peut l'enlever”», s’est justifié le chef de l’État.

Masques présidentiels

Emmanuel Macron a déjà eu maille à partir plusieurs fois avec ses masques. 

Lors d’une récente intervention devant des lycéens, le Président avait ainsi été pris d’une quinte de toux, qui l’avait forcé à retirer son masque, pour le confier à l’un de ses collaborateurs. Un geste qui n’avait pas échappé à certains observateurs qui lui ont reproché par la suite de transgresser les règles d’hygiènes.

Début mai, devant une classe d’écoliers, le chef de l’État avait également créé la polémique en retirant quelques secondes son masque pour sourire aux enfants.
 

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
Gers, masques, Covid-19, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook