France
URL courte
Par
6116156
S'abonner

Enregistrées pendant des mois, les données sur les décès et les hospitalisations liés au Covid-19 dans un hôpital d’Île-de-France ont été ajoutés au bilan quotidien des chiffres de l’épidémie, rapporte le ministère de la Santé. Ce rattrapage explique ainsi le bond soudain des morts au niveau national.

Santé Publique France a présenté le 18 septembre des chiffres sur la progression de l’épidémie en France, lesquels comprennent un bond soudain de la mortalité.

Après que 50 décès ont été recensés la veille à l’échelle nationale, les autorités sanitaires en ont affiché 123 supplémentaires. En plus de cela, 403 nouvelles admissions à l’hôpital ont été constatées contre 247 la veille.

De façon rétrospective

Le ministère de la Santé explique ce bond par le transfert de façon rétrospective des données des patients hospitalisés au cours de plusieurs mois par un établissement de l’Essonne.

«Ce rattrapage de données concerne 237 dossiers d’admissions dont 76 décès (jusqu’à la semaine S29) [soit jusqu’au 19 juillet 2020, ndlr]», indique une publication sur le site de l’institution.

Le site de Géodes, qui fournit les informations sur les principaux indicateurs de la santé dans le pays, rapporte aussi que cette augmentation «ne reflète pas des nouvelles hospitalisations mais des nouvelles déclarations». De ce fait, «cet impact est également visible à un niveau régional (région Île-de-France) et national».

En retenant cet ajout, le nombre réel des décès supplémentaires recensés en une seule journée ne s’élève qu’à 47, chiffre même légèrement au-dessous de celui enregistré la veille. Le ministre de la Santé n’a pas encore commenté.

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
Tags:
mortalité, ministère de la Santé (RDC), décès, hospitalisation, épidémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook