France
URL courte
Par
322076
S'abonner

Une médecin généraliste a livré au HuffPost ses inquiétudes à propos de la situation sanitaire dans laquelle la France peut se trouver en hiver si les autorités ne prennent pas de décisions rapides. Face aux soignants qui vont être de plus en plus débordés, tout le monde sera «en danger».

En revenant sur les défaillances du système de Santé devenues particulièrement tangibles lors de l’épidémie de coronavirus en France, une médecin généraliste et éditorialiste du HuffPost a mis en garde contre une situation encore plus grave à laquelle l’Hexagone risque d’être confronté à défaut d’une solution rapide pour la gestion de la crise sanitaire. 

Elle rappelle que bien que l’épidémie ait mis en exergue de nombreux points épineux touchant au milieu hospitalier, les médecins les «dénonçaient depuis des mois voire des années».

«Si le drapeau est encore orange, le ciel devant nous s’assombrit, laissant présager le pire», a lancé Madeleine Lhote.

Après la première vague liée au confinement (lorsque le système de santé était submergé majoritairement par des patients atteints du coronavirus) a eu lieu la période plus difficile de reprise de l’activité économique et la rentrée scolaire.

«En plus du Covid», les médecins retrouvent alors des patients avec «dépression, suspicions d’AVC, troubles du rythme cardiaque, suivis de maladies chroniques, suivis de nourrissons, médecine préventive, médecine des voyages, gynécologie, plaies, accidents de la vie courante...».

Comment tester en hiver?

Mme Lhote fait également état du «débordement des médecins biologistes [qui] font l’impossible pour dépister». Comme il est nécessaire de tester tout le monde pour «sécuriser l’école», elle s’interroge à propos des moyens qui permettraient de le faire. À l’approche de l’hiver, période associée à de nombreuses maladies saisonnières, elle craint le pire: «bientôt nous serons tous en danger».

C’est la raison pour laquelle l’absence de solution rapide et efficace peut amener à ce que «ce flux de patients qui va augmenter ne pourra pas être absorbé, ni par nous, ni par les urgences».

En l’occurrence, trois problèmes majeurs risquent d’émerger, selon Madeleine Lhote, à savoir la contagion, la difficulté d’accès aux soins et «le burn-out pour tous les personnels soignants».

Lire aussi:

L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Tags:
médecine, soignants, épidémie, hiver, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook