France
URL courte
Par
11137
S'abonner

Plusieurs détenus, issus de différentes prisons de la région Auvergne-Rhône-Alpes et qui devaient être présentés au tribunal, ont été libérés. La raison en est toute simple: le manque de personnel disponible pour les transférer au palais de justice.

Plusieurs prisonniers de la région Auvergne-Rhône-Alpes, notamment à Vienne, Grenoble et Annecy, ont été libérés parce que personne n'était disponible pour les escorter jusqu’au palais de justice, fait savoir Europe 1. La situation est due à l'épidémie de coronavirus qui frappe toujours de plein fouet la France.

«J'ai l'amertume de constater que l’administration pénitentiaire n'est pas dotée en effectifs suffisants pour y faire face», a indiqué le procureur d'Annecy, Véronique Denizot, au micro d'Europe 1.

Ainsi, de nombreuses audiences n’ont pas pu avoir lieu pendant les deux mois de confinement, entre mars et mai dernier. La rentrée de septembre prévoyait la tenue de nombreux procès. Or, il s’avère que les personnels chargés d'extraire les détenus sont aujourd’hui débordés. Il serait possible de faire appel aux policiers ou aux gendarmes, mais ces derniers ne sont pas toujours disponibles.

Nécessité d’augmenter les effectifs

Dans ce contexte, Véronique Denizot a tenu à rappeler la «dangerosité de cette situation».

«Celui qu'un juge des libertés et de la détention a incarcéré un week-end, qui est libéré sans jugement le lundi, peut dans un certain nombre de cas, être dangereux, réitérer une infraction pénale, éventuellement commettre une atteinte à personne, et nous nous trouvons de fait en défaut.»

En attendant que la situation se stabilise, les procureurs et tous les magistrats de la région réclament une augmentation d'effectifs pour le service d'escorte des prisonniers, car ils ne veulent pas avoir à baisser la sévérité de la réponse pénale en fonction d'une simple question logistique ou administrative, indique Europe 1.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
personnel, libération, détenus, prison, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook