France
URL courte
Par
10537
S'abonner

«Selon les indicateurs, on est dans une situation où on ne peut pas se permettre d'attendre 10 jours de plus». L'entourage du Premier ministre a répondu aux élus marseillais demandant un délai avant l’instauration de nouvelles mesures. Olivier Véran dit «assumer» quant à lui les décisions prises pour Marseille.

La mairie de Marseille a demandé un délai avant l'introduction de nouvelles restrictions dont l’objectif est de ralentir la propagation de l’épidémie de coronavirus.

«Selon les indicateurs, on est dans une situation où on ne peut pas se permettre d'attendre 10 jours de plus», objecte l'entourage du Premier ministre auprès de BFM TV.

«Il va expliquer, faire de la pédagogie»

Selon cette même source, Jean Castex «répondra certainement ce soir» lors de son intervention télévisée.

«Il va expliquer, faire de la pédagogie. Il n'y a pas de raison d'adoucir. Il va être là pour parler protection des Français

Véran «assume» les décisions

Auditionné ce jeudi 24 septembre au Sénat, Olivier Véran a dit «assumer» les décisions prises visant Marseille. Il a démenti tout manque de concertation avec les élus locaux à ce sujet.

​«Je me suis rendu à Marseille le 27 août et j'ai passé je crois plus de 2h en préfecture à discuter avec les parlementaires, les élus de la ville, de la métropole, du département, de la région et des maires de communes adjacentes», a souligné le ministre de la Santé. «J'ai également rencontré la maire de Marseille pendant plus d'une demi-heure.»

«À l'époque, je leur ai dit que si nous ne prenions pas rapidement des mesures de gestion pour enrayer la circulation du virus, il était à craindre que nous soyons obligés de prendre des mesures plus fortes plus tard», a-t-il ajouté.

Un délai de 10 jours réclamé

Ce 24 septembre, le premier adjoint de Marseille Benoît Payan a dénoncé un «affront» après l'annonce «sans concertation» par le gouvernement de «restrictions incroyables» pour lutter contre le Covid-19 et réclamé un délai de 10 jours avant la mise en œuvre de nouvelles mesures, écrit l’AFP. «Une nouvelle fois, notre territoire est sanctionné, puni, montré du doigt», a fustigé M.Payan, remplaçant la maire de gauche Michèle Rubirola, qui a récemment subi une opération. «Il en va du respect de la deuxième ville de France», a-t-il tonné au cours d'une conférence de presse, assurant avoir dû lui-même appeler le ministre de la Santé avant sa prise de parole de mercredi pour obtenir des explications.

Olivier Véran a notamment annoncé mercredi soir le placement de la métropole Aix-Marseille en zone écarlate, une décision qui doit entraîner entre autres la fermeture totale des bars, restaurants et salles de sport dès samedi, pour une durée de 15 jours.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Olivier Véran, Covid-19, Marseille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook