France
URL courte
Par
13959
S'abonner

S'exprimant sur France 2 au lendemain de l'annonce des nouvelles mesures, Jean Castex a mis en garde contre le retour à la situation sanitaire du printemps si le gouvernement «n'agit pas».

«On ne joue pas avec une épidémie», a mis en garde le Premier ministre Jean Castex ce jeudi 24 septembre sur France 2, en appelant à «la responsabilité», qui est «nécessairement collective», face au virus Covid-19, face à une fronde d'élus locaux à Marseille.

«Ce que je ne veux pas, c'est qu'on revienne au mois de mars», c'est à dire au confinement du pays, a-t-il ajouté au lendemain de l'annonce de nouvelles restrictions.

Selon M.Castex, «c'est une course contre la montre. Il faut que l'opinion soit très attentive et prudente. Si nous n'agissons pas, on pourrait se retrouver dans une situation proche de celle qu'on a connue au printemps».

Nouveau record

Jean Castex a justifié ces mesures en affirmant que la situation était «très préoccupante dans toute la France» mais «surtout grave dans les grandes agglomérations». Pour les zones en alerte renforcée, le Premier ministre a annoncé la fermeture des piscines.

La France a enregistré 16.096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon les données publiées jeudi soir par Santé publique France.

Il a expliqué que l'objectif du gouvernement était simple: «éviter la saturation de nos établissements hospitaliers», en particulier les services de réanimation.

Interrogé sur un éventuel reconfinement des Ehpad, il a répondu par la négative: «il faut tout faire pour éviter ça».

Mesure pour 15 jours

«Je ne vous en veux pas», a assuré Jean Castex à une restauratrice de Marseille qui a critiqué à l'écran la décision prise mercredi de fermer dès samedi à Aix-Marseille et en Guadeloupe des bars, des restaurants et des établissements recevant du public, à l'exception de ceux ayant un protocole sanitaire strict comme les théâtres, musées et cinémas.

«La mesure c'est pour 15 jours, et nous espérons que nous pourrons rouvrir dans 15 jours», a dit Jean Castex à la restauratrice. «Nous allons indemniser la perte du chiffre d'affaires que vous allez subir», lui a-t-il assuré, car «il n'est pas question que vous subissiez les conséquences de ces conditions sanitaires».

Les élus locaux de Marseille et sa région ont fustigé jeudi les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 du gouvernement et annoncé le dépôt d'un référé en justice pour empêcher la fermeture des bars et des restaurants.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
Tags:
France, Covid-19, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook