France
URL courte
Par
8164
S'abonner

La police a interpellé un homme dans le Nord à la suite de la découverte d’une lettre dans laquelle il décrit ses projets d’attentat contre des agents, souhaitant «mourir en martyr», relate Actu17 qui cite une source policière. Une enquête est en cours afin de déterminer si l'homme est radicalisé.

Un courrier inquiétant a mené à interpellation le 23 septembre d’un homme dans le Nord, relate Actu17. L’un des responsables d’un foyer d’hébergement d’urgence de la commune de Denain est tombé sur cette lettre écrite par l’un des résidents dans laquelle il évoque ses projets d’attentat visant les policiers d’Alès (Gard) lors des fêtes de fin d’année.

Un courrier pris au sérieux par les enquêteurs malgré des incohérences et confusions, a précisé une source policière, selon le média.

Il déclare sa haine envers les policiers

Déjà connu des services de police, l’homme a été rapidement identifié. Âgé de 48 ans, il n’était toutefois pas connu des services de renseignement.

Selon les premières investigations, l’individu a diffusé en août deux vidéos dans lesquelles il parle de sa conversion à l’islam, de sa haine envers les policiers d’Alès et de son souhait de «mourir en martyr» pour rejoindre Dieu.

Son interpellation s’est déroulée sans difficulté dans l’après-midi du 23 septembre. Il a été placé en garde à vue. 

Aucune arme n’a été découverte lors de la perquisition de son logement. Son matériel informatique a été saisi.

Le mis en cause subira un examen de comportement censé établir s’il peut être tenu responsable de ses actes et s’il s’est radicalisé.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
islam, martyr, attentat, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook