France
URL courte
Par
17507
S'abonner

Jean Castex a estimé hier sur le plateau de France 2 que les explications du maire de Bordeaux sur la suppression du sapin de Noël cette année sont «une confession du caractère particulièrement ridicule de ce genre de choses» et s’est demandé si l’édile pensait à «interdire les matchs de foot ou de rugby pour qu’on n’abîme pas la pelouse».

En réaction aux propos du maire de Bordeaux Pierre Hurmic sur sa décision de remplacer le sapin de Noël par des spectacles vivants, Jean Castex a taclé l’édile sur le plateau de France 2, lui demandant s’il allait bannir les matchs de foot et de rugby pour préserver la pelouse.

Au cours de l'émission politique «Vous avez la parole», l’élu écologiste a été interrogé, en présence du Premier ministre, par les animateurs Léa Salamé et Thomas Sotto sur ces «arbres morts» qui ne s’inscrivent pas dans sa vision de la végétalisation de la ville.

Le maire bordelais explique alors que le sapin de Noël de 17 mètres carrés qui avait été commandé pour la place centrale de la ville en 2019 «a traversé la moitié de la France» et «a coûté 60.000 euros au contribuable».

Cette année, les autorités locales envisagent de réussir «encore mieux» avec cette somme pour célébrer la fête de Noël «à laquelle nous sommes tous très attachée».

Explications «ampoulées»

Jean Castex demande pardon par avance à Pierre Hurmic et suppose que «les explications un peu ampoulées du maire de Bordeaux sont peut-être une confession du caractère particulièrement ridicule de ce genre de chose». Et d’ajouter:

«Vous allez aussi interdire les matchs de foot ou de rugby pour pas qu’on abîme la pelouse?».

À cette moquerie, Pierre Hurmic répond:

«Vous nous aviez habitué à mieux que ce type de caricatures monsieur le Premier ministre. […] Vous verrez nous ferons beaucoup mieux qu'un sapin».

Annoncée début septembre, cette décision du nouveau maire EELV de la Belle endormie avait vivement fait réagir du côté politique et déclenché une polémique sur les réseaux sociaux. Selon les dires de Pierre Hurmic, le budget économisé pourra aussi financer une aide aux commerçants et aux associations caritatives.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Tags:
Pierre Hurmic, Bordeaux, écologie, Noël, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook