France
URL courte
Par
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)
7222
S'abonner

Suite à l’attaque qui a eu lieu près des anciens locaux de l’édition de Charlie Hebdo et qui a fait, selon les dernières informations, deux blessés, le Pnat a été saisi. L’enquête est notamment ouverte pour «tentative d’assassinat en relations avec une entreprise terroriste».

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a été saisi vendredi de l'enquête sur l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, a-t-il indiqué.

L'enquête de flagrance est ouverte pour «tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle», a-t-il précisé.

Attaque dans le 11e arrondissement 

L’attaque s’est produite ce 25 septembre dans le 11e arrondissement de Paris qui accueillait jusqu'en 2015 le siège de la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Après l’attaque terroriste de janvier 2015, l’édition qui a quitté ces locaux.

Selon les informations de la police et de la presse, deux suspects ont été interpellés. 

Deux collaborateurs du magazine de France 2 Cash Investigation, travaillant pour la société de production Premières Lignes, ont été blessés, ont indiqué Élise Lucet et une salariée de l'entreprise.

Attentat contre Charlie Hebdo et début du procès en septembre 2020 

Le 7 janvier 2015, deux djihadistes armés de fusils d’assaut ont pénétré dans les locaux de l’hebdomadaire et y ont assassiné onze personnes, dont huit membres de la rédaction. En prenant la fuite, ils ont tué un gardien de la paix.

Les deux auteurs de l’attaque, les frères Chérif et Saïd Kouachi, ont été abattus deux jours après par le Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale. Le 14 janvier, l’attentat a été revendiqué par Al-Qaïda* au Yémen.

Le procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 s’est ouvert le 2 septembre à Paris. Pour marquer le coup, Charlie Hebdo a décidé de republier les caricatures de Mahomet dans un numéro spécial. «Tout ça pour ça», a-t-il indiqué sur la Une de couleur noire et montrant des caricatures.

Dossier:
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
Pnat, parquet, attaque, Charlie Hebdo, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook